Réincarnation

Soyez un ange, un démon ou un fier descendant de la lignée d'Abel ou Caïn.[Yaoï/Yuri/hentai]
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Deuil

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Heinrich Augsburg
Assassin de l'enfant maudit
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Deuil   Lun 21 Mai - 9:48

Hein garde Abel contre lui, dans ses bras, tout le trajet jusqu’à la demeure des Himitsu, il ne demande la permission à personne, et l’emmène jusqu’à la chambre, guidé bien sur tout de même par Abel.

Ne dites pas cela, Dieu aime tout le monde, vous dites cela sous le coup de la douleur, mais au fond vous l’aimez toujours, et il ne voulait que vous protéger, votre amour pour Caïn est une hérésie, vous ne pouvez pas aimer un maudit... Surtout celui qui vous a tué…

Il le dépose sur le lit, il ne sait pas vraiment comment consoler les peines de cœur, pour le moment il reste près de l’Enfant, le gardant dans ses bras, jusqu’à ce que quelqu’un de plus proche d’Abel prenne le relais. Il n’est pas aimé, il n’est pas désiré, il le sait, où qu’il aille, il ne représente que la mort, il ne l’a pas choisit, c’est son travail, mais il l’accepte et a apprit à ne pas se formaliser pour ses choses là, elles sont légitimes.

(dsl c'est court mais pas d'inspi en plus suis au boulot donc pas tranquille u_u)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Himitsu
L'enfant aimé de Dieu
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Lun 21 Mai - 10:04

Abel se laissa alors emmener dans sa chambre. Il entendit alors l'ange lui dire que Dieu avait simplement voulu le protéger. Mais le jeune homme ne l'aimait plus. Il n'aimait plus Dieu. Peu importe la raison pour laquelle il avait voulu le protéger, il avait tué la seule personne que le coeur de Abel avait choisi. Et pour cela, il ne voulait plus aimé Dieu. Il ne voulait plus aller au temple. Il ne voulait plus prier.

- Comment Dieu pourrait m'aimer et me faire autant souffrir ? Dieu ne mérite pas mon amour. Alors je ne le lui donnerais plus. J'offrirais cet amour à Caïn. Tout l'amour qui se trouve dans mon coeur sera offert à mon amour. Et à personne d'autre.

Allongé sur son lit, Abel ferma les yeux et ne bougea plus. Il oublia presque totalement la présence de l'ange. Il ne pensait plus qu'à son frère. Son frère qu'il aimait tant et qu'il ne reverrait jamais. Pourtant, il ne se mit pas à haïr. il ne savait pas haïr. Mais il ne pardonnerait pas. Jamais. Désormais, Dieu devrait se passer de ses offrandes et tant pis si cela lui attirait la foudre divine. Si Dieu lui détruisait le coeur, alors il n'avait aucune raison de lui donner son amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Himitsu
Ange gardien personnel d'Abel
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 29
Localisation : Près de Lui
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Lun 21 Mai - 10:17

Uriel avait été mis au courant du retour d'Abel. Retour qui n'avait pas lieu d'être puisqu'il n'aurait pas dû sortir. Mais il revenait quand même de dehors. Accompagné d'un étranger selon les dires. Ils étaient dans la chambre.

Uriel s'y précipita, craignant le pire. Il sentait la situation lui échapper, craignait le pire. Son cerveau enfiévré émettait déjà milles hypothèses et engloutissait sous un torrent d'anxiété la voix de la raison que lui soufflait son ange. Il ne l'entendait plus, tourné tout entier vers celui qu'il chérissait plus que tout.
Il ouvrit la porte de la chambre d'Abel avec fracas. Le jeune homme était allongé sur son lit, les yeux désespérément fermés. Et l'autre, l'homme, grand, mince et sec se tenait à côté.
Dès qu'il l'eu vue, une petite voix au fond de lui se démena, cria, tempêta. Il ne l'écoutait plus. Il courut au chevet de son jeune maître. Lui empoigna la main, le secoua.


- Abel. Abel !!

Ses yeux s'emplissaient de larmes, son coeur avait des soubressauts, sa respiration ne suivait plus. Il n'était pas mort, il ne pouvait pas être mort. Ce n'était pas possible.
Serrant la main douce et tendre qu'il tenait à la briser, il hurla.


- ABEEELL !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heinrich Augsburg
Assassin de l'enfant maudit
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Lun 21 Mai - 12:41

Hein se lève pour aller près de la fenêtre et réfléchir. Il n’ajoute rien sur l’amour de Dieu, lui-même doute toujours, plus encore, car même si la situation lui échappe quelque peu, Dieu s’était trompé, Abel se détourne de lui, que Caïn meurt ou non, le résultat est le même, alors il ne cautionne pas vraiment cet ordre… Quoiqu’il ait fait, Caïn a été tué pour rien et Abel est perdu.
Il glisse le regard sur Uriel et sur Abel, quelle ironie de penser que c’est Abel qui est mort, en un sens, c’est le cas… suivre aveuglément les ordres du Seigneur l’a mené à commettre deux meurtres au lieu d’un seul, c’est en tout cas, ainsi qu’il le voit…


Il n’est pas mort, il se repose, il est en train de vivre une épreuve difficile… Il a besoin de soutient plus que jamais… Il vient de perdre un être cher à son cœur… une partie de lui a été assassiné…

Il est assez froid et distant, non qu’il soit indifférent, mais il doit garder les idées claires, et puis, prendre parti lui est interdit… Il reporte le regard à travers la fenêtre, le jardin, il comprend en partie pourquoi les écrits ne parlent pas de lui, non pas lui en tant qu’Heinrich, mais en tant qu’Archange, Jehudiel, si ce n’est dans le livre d’Hénoch…
Dieu le considèrerait il comme une sorte de démon ? D’agent de l’ombre ? Celui qu’il appelle en secret et envoie faire le « salle boulot » ?
Ce n’est pas bon, pas bon du tout, qu’Hein se pose toutes ces questions, pas bon qu’il rumine ainsi ses doutes…
Dans une situation normale, il serait déjà partit, continuant sa vie et ses missions, mais cette fois ci, sa cible n’était pas quelqu’un d’ordinaire, et les évènements qui vont en découler…
Il plisse les yeux, tournant à nouveau le regard sur Abel, puis sur Uriel, comme si à présent, la solution lui apparaissait clairement, ou du moins une théorie…


Se pourrait il que tout cela ne soit qu’un piège ? Une manipulation ? Que cherchait il à faire ? Un prétexte pour une purge de masse ? Une erreur ? Peut il commettre des erreurs ? Lui qui est si « parfait » ? Seigneur… J’ai été l’instrument de votre justice, mais dans quel but ? Fallait il vraiment priver ces enfants de leur amour ? La guerre, voilà tout ce que vous aurez, mais si c’était pour purger le monde du mal qui y règne… les innocents vont payer à cause de vous… la vengeance appelle la vengeance, la haine appelle la haine… Caïn ne méritait pas ce sort, ce n’était qu’un enfant, un enfant incompris…

Il soupire légèrement, s’éloignant de la fenêtre pour approcher du « couple », poser les yeux une fois encore sur Uriel, il s’incline légèrement, comme s’il voulait faire des excuses.

Prenez soin de lui, les épreuves à venir seront pénibles pour lui plus que pour tout le monde… Je suis désolé, réellement désolé…

Il sait que cela ne suffira pas, mais pour le moment il ne peut rien faire de plus… Il quitte doucement la chambre, pour laisser Abel aux soins de ses proches, de sa famille ou en tout cas d’Uriel, puis il quitte la demeure en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Himitsu
L'enfant aimé de Dieu
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Lun 21 Mai - 12:55

Abel, les yeux fermés et le coeur déchiré, se reposait. mais l'image de Caïn ne quittait pas son esprit. Sa mort était comme un coup de poignard dans le coeur qui sortait et se replantait alors que lui ne pouvait pas mourir. Il souffrait atrocement et sa souffrance n'avait pas de fin. Prisonnier de son tourment et de sa douleur, le jeune s'enferma dans son propre monde. Il se ferma au monde extérieur. Il alla rejoindre Caïn là où personne ne pouvait les séparer. Dans ses souvenirs.

Alors que Abel sombrait doucement dans la dépression, Uriel pénétra dans sa chambre. Il avait été mis au courant du retour du jeune homme dans les bras d'un ange et il l'avait rejoind. Il était normal qu'il s'inquiète. Après tout, Abel n'avait rien à faire dehors. Il n'était pas sencé avec quitté la maison. Mais il l'avait fait. Et son coeur était maintenant anéanti. Une main attrapa la sienne et une fois vrilla à ses tympans, l'appellant inlassablement. C'était Uriel.

Mais malgré l'inquiètude qu'il entendait dans sa voix, Abel ne réagit pas. Du moins, il ouvrit les yeux. Mais il n'ouvrit pas la bouche. Il ne dit rien. Il n'avait rien à dire. Son coeur souffrait trop. Il sentait que s'il ouvrait la bouche, il allait se mettre à hurler. Alors il se tut. Il entendit alors Hein rassurer Uriel pour ensuite parler de Dieu. Bien sûr qu'il avait fait une erreur. Dans cette vie Caïn n'avait rien fait de mal. Si l'amour était un crime, Abel aussi aurait du mourir. Après cela, il les laissa seul. Le jeune homme tourna ses yeux vers Uriel mais ne fit rien. Il se contenta de le regard de ses yeux vides d'expressions. C'était comme si son coeur était mort avec Caïn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Himitsu
Ange gardien personnel d'Abel
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 29
Localisation : Près de Lui
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Lun 21 Mai - 14:49

Uriel était essouflé. Il béait bêtement de la bouche, sanglotant comme un petit enfant. Avoir vu Abel ouvrir les yeux l'avait calmé mais il était encore tout bouleversé. Il ouvrit et ferma la bouche sans rien dire, complètement perdu.Il entendait vaguement quelqu'un parler mais il n'écoutait pas. Il était tout entièrement concentré sur Abel. Ce ne fut que quand la présence fut sortie de la picèe qu'il réagit enfin. Bredouillant, bégayant, les mots avaient du mal à sortir de sa bouche et il continuait à pleurer.

- Je ... je ... j'ai cru ... un instant ... je croyais ... je ... j'ai cru que tu étais ... mort.


Il peinait à exprimer son idée. Son visage, d'habitude si beau était ravagé par la tristesse qu'il venait de subir. Il se remettait mais les stigmates de la peur immense qu'il avait alors ressenti ne s'effacaient pas.
Respirant difficilement, il regardait Abel et le ragardait, et le regardait. Ce ne fut qu'au bout d'un long moment qu'il parvint à se calmer. Il essuya ses larmes et prit doucement la main d'Abel.
Regardant encore celui qu'il aimait, il parvint à dire, presque normalement.


- Je ... Abel, que c'est-il passé ? Le ... l'ange ? Il t'a ramené ?

Son cerveau avait du mal à reprendre le pas, à réfléchir calmement. Mais lentement, des évidences se mettaient en place.


- Tu étais ... sorti. Où ?


Aussitôt, il sut. Et il eut l'impression qu'une autre lance lui percait le coeur. Mais celle là, il l'affrontas et la cacha. Malgré tout, sa voix devint chevrotante.

- Tu es allé voir ... Caïn n'est-ce pas ? Pourquoi ?

Il s'en voulut aussitôt d'avoir posé une question aussi idiote. C'était évident. Le jeune homme n'avait pu réprimer l'appel de son coeur. Et il se l'était arraché tout seul en désobéissant à ses promesses.
Uriel sentit un ressentiment à l'égard du jeune homme. Pourquoi avait-il dû s'infliger une telle soufrance. Ne l'avaient-ils pas mis suffisament en garde ? N'avait-il pas pu réfléchir.
Il soupira mais ne dit rien. Il imaginait ce que ressentait Abel en ce moment.

Etre prêt de lui pour le réconforter était tout ce qu'il pouvait faire à présent.
Il regarda Abel et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Himitsu
L'enfant aimé de Dieu
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Lun 21 Mai - 15:21

Quand ils se retrouvèrent seuls, Uriel se mit à parler. Mais il ne semblait pas avoir le contrôle de ses propres pensées. Alors Abel ne fit rien. De toute façon, il ne voulait rien faire. Juste continuer à rêver à son frère et amour. Mais cela n'empêchait pas qu'il écoutait les paroles de son ange gardien. Celui ci avait cru qu'il était mort. Il lui demanda alors pourquoi il était dehors. Mais il sembla comprendre et lui demanda pourquoi il était allé voir Caïn. C'est là que le jeune homme réagit et qu'il se décida à parler.

- Dieu me déteste. On dit de moi que je suis l'enfant aimé de Dieu, mais en vérité il me déteste comme il déteste Caïn.

Il marqua une pause et ferma les yeux. Le nom de son frère torturait encore son coeur. Il le torturait sûrement jusqu'à la fin de sa vie. Caïn lui ressemblait tellement que Abel ne voulait même plus croiser un miroir. Il garda le silence un moment avant de prendre une inspiration profond et de poursuivre ses paroles.

- Caïn... Caïn... m'a donné rendez vous dans la forêt. Je suis allé le voir. Je l'aime tellement. J'étais si heureux de le voir. Nous avions convenu de nous revoir demain pour nous unir et nous marier par après. Mais... il l'a tué. Dieu l'a tué. Dieu ne mérite pas mon amour. Je ne le lui donnerais plus. Dieu devra se passer de mes prières et de mes offrantes.

Abel se tut à nouveau. Il referma les yeux et laissa de nouvelles larmes couler sur ses joues. La douleur était encore trop vive dans son coeur pour en parler sans pleurer. Il se roula en boule sur lui même et cacha son visage dans son oreiller. Il ne voulait plus en parler. Il voulait juste rester avec Caïn. Il replongea donc dans son monde de souvenir, faisant abstraction du monde réelle. Il voulait oulier la réalité pour aller rejoindre le Caïn qui vivait encore dans son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Himitsu
Ange gardien personnel d'Abel
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 29
Localisation : Près de Lui
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mar 22 Mai - 13:47

Uriel écouta avec dévotion le discours de son aimé. Son visage reprenait sa beauté intérieure, résorbait ses marques. Il reprit un air doux et presque serein. Mais la tragédie que lui contait Abel l'empêchait de retrouver toute la paix de son âme.
Il fut d'autant plus blesser quand le jeune homme se roula en boule, l'ignorant sciemment, se détournant de lui, du monde, de Dieu. Il resta un instant prostré, trop dérouté et perdu pour réagir. Mais au fond de lui, la petite voix continuait de parler, d'indiquer, de conseiller. Il l'écouta, cherchant réconfort et soutien dans la présence de son ange. Il se calma tout à fait, respira profondément et se força alors à faire les actes pour lesquels il se détesterait longtemps.
Il empoigna Abel et le retourna de force vers lui. Il n'y mit aucune brutalité, juste la force nécessaire à obliger le jeune homme à le voir. Plongeant son regard dans le sien, il démentit aussitôt ses sombres idées.


- Non Abel, Dieu ne te déteste pas. Il t'a protégé de l'être qui t'étais dangereux en ce bas monde. Ne défend-on pas un jeune enfant qui risque de se bruler en s'approchant des flammes ? Il a agit par amour pour toi ! Sa sentence est juste impartial et irrévocable.

Il reprit haleine, se donna une seconde pour mettre de l'ordre dans ses pensées et reprit.

- Tu étais prévenus. Je t'avais prévenus ! Tu n'as pas tenu compte de mes paroles. Tu regrette et regretteras encore longtemps ton manquement. Mais tu n'as pas le droit de te laisser allé. Regarde moi. Réponds moi !

Il s'approcha encore un peu plus et dit d'une voix vibrante mais exalté.

- Que vas tu faire maintenant ?!

Lui, il savait déjà comment il réagirait, quelque soit la décision de son jeune maître. Non seulement il ne le lacherait plus mais en plus, il le ferait affronter la réalité en face.
Il se doutait que la mort inopinée de leur champion mettrais dans une grand colère les Straus et qu'une guerre risquait d'éclater, qu'elle soit secrète ou ouverte. Ils ne pourraient pas la surmonter avec leur élu en dépression.



[HJ : mise à pied rédhibitoire. Comment réagiras Abel ? ^^ On s'amuse nous ...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Himitsu
L'enfant aimé de Dieu
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mar 22 Mai - 14:04

Alors qu'Abel plongeait dans son monde où il pouvait retrouver celui qu'il aimait, quelqu'un le retourna et le ramena à la réalité avec force. Reconnecté avec le monde, le jeune homme se retrouva face à Uriel. Et celui ci se mit alors à lui parler. Mais l'aimé de Dieu ne crut pas en ses paroles. Il le regarda dans les yeux mais ne dit rien tout de suite. Il semblait réfléchir. Puis, il plongea son regard dans celui de son ange, mais ses yeux montraient de la colère cette fois. Il se redressa dans son lit et repoussa son ami.

- TU APPELLES CELA PROTEGER ? DIEU NE DIT IL PAS PARDONNE A TON PROCHAIN ? COMMENT PEUT ON PARDONNER SI MEME LUI NE PARDONNE PAS ? COMMENT POURRAIS JE AIMER DIEU ALORS QU'IL N'APPLIQUE PAS SES PROPRES REGLES ? LUI QUI DIT QU'IL FAUT PARDONNER, IL N'A PAS VOULU ACCORDER SON PARDON A CAIN APRES TANT D'ANNEES ! ALORS NE VIENS PAS ME FAIRE LA MORALE ! C'EST A LUI QU'IL FAUT LA FAIRE !

Toute la tristesse d'Abel s'était transformée en colère. Il n'avait pas pu supporter qu'on lui fasse la morale de cette façon. Lui qui avait horreur de se mettre en colère voilà comment il agissait. Mais cette fois, cela avait été trop. Ses yeux étaient toujours remplis de colère mais aussi de larmes. Il était à bout de nerf. Il avait finit par craquer. Il n'avait rien demandé. Il était simplement venu au monde. Alors pourquoi le jugeait on ? Il n'avait pas demandé à être la réincarnation d'Abel. Il n'avait pas demandé à tomber amoureux de Caïn. Les sentiments et le coeur ne se commandaient pas. Alors qui se donnait le droit de le juger ? Même Dieu ne le pouvait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Himitsu
Ange gardien personnel d'Abel
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 29
Localisation : Près de Lui
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mar 22 Mai - 14:35

Uriel s'attendait à un éclat. Il ne réagit pas, s'écartant juste un peu du jeune homme pour laisser éclater sa colère. Il savait qu'il avait raison. Partiellement. Déjà, il entendait la voix de son ange répondre, ferme et convaincante. bien plus que les propos pleins de colère et de tristesse d'Abel. Il aurait voulu céder, reconnaitre que ce qu'il disait était vrai juste pour calmer son désaroi. Mais il n'en avait pas le droit. Il était marionnette, conscient et acceptant sa tache.
Abel devrais faire de même.
Qui avait tué Caïn ? Pas Dieu. Un de ses exécutant. Qui pouvait savoir ce qu'avait voulu réellement Dieu. Pas les hommes. Ils étaient trop infimes pour cela. Même les anges ne pouvaient deviner avec justesse les choix du Seigneur. Alors il fallait bien se faire une raison et comprendre.

Uriel savait tout cela mais il devait réfléchir à la meilleurs manière de le dire à Abel. Lui, ne se rendait pas compte de ce qu'était la vie. Pas encore. Il lui ouvriras les yeux. Dusse-t-il se voir s'attirer sa haine pour le restant de ses jours.

Calmement, conscienscieusement, il démonta tous les arguments d'Abel, les prenant à la racine pour bien lui montrer qu'il avait tort.


- Ce n'est pas Dieu qui a éxecuté Caïn mais l'un de ses représentant. Il s'est sans doute fourvoyé. Nul ne sait ce qui c'est passé exactement, à part lui. Et l'homme n'est pas responsable des choix de Dieu.

Cette négation de la volonté divine, c'était Uriel qui lui avait soufflé, lui qui savait tout ou presque. Il la trouvait un peu pathétique et durement crédible mais il la laissa ainsi pour continuer sa diatribe.

- On ne peut faire la morale à Dieu. Il sait ce qu'il fait et nous n'imaginons même pas la conséquence de ses décision. Que sait tu si son comportement d'hier n'a pas évité de plus grands tourments dans l'avenir ?

Il pleurait intérieurement de devoir ainsi cassé toutes les excuses d'Abel pour l'obliger à souffrir mais il le faisait.

- Tu as choisi ta voie en retrouvant Caïn de ta volonté et en te promettant à lui. Tu savais que tu encourais des risques. Tu les as négligés.

Il se retint un moment puis dit la phrase qui risquait de tout briser.

- Les conséquences sont là. C'est toi qui les a provoqué.

Il inspira et s'écarta d'un pas, regardant son jeune maître de haut. Il acheva, se durcissant encore plus.

- La responsabilité t'en incombe. Alors au lieu d'accuser Dieu et de te laisser aller, que vas-tu faire ?

Il toisait Abel de haut, les bras croisés, le défiant d'essayer de détourner la conversation sur autre chose. Pas un moment sa voix n'avait flanché, pas un moment il ne s'était relaché, s'exigeant une sécheresse qu'il était bien loin de ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Himitsu
L'enfant aimé de Dieu
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mar 22 Mai - 14:49

Encore une fois, Uriel lui fit la morale. Il démonta tous les arguments qu'Abel avait pu donner avec une facilité rageante. Mais il ne provoqua que plus de douleut et donc plus de colère dans le coeur du jeune homme. Celui ci le laissa parler tout en laissant ses larmes couler sur son visage. Il ne dit rien, ne l'interrompit pas une seule fois. Et quand son ange gardien eut termina, il se décida à agir. Il se leva et envoya la giffle la plus forte qui soit. Il giffla l'ange de toute la force qu'il avait en lui. Ensuite, il parla.

- Crois ce que tu veux, cela m'ais égal à présent. Je suis certain que c'est Dieu qui a envoyé cet ange. Pourquoi ce dernier aurait agi ainsi. Toi aussi tu voulais me protéger, mais tu n'a jamais poignardé Caïn. Ni toi, ni Yoru, ni aucun autre ange qui veillait sur moi. C'est vrai, j'ais été voir mon frère malgré l'interdit, mais pourquoi l'interdit est il interdit. D'accord, Caïn m'a tué autrefois, mais pourquoi continuer à nous éviter. Le destin n'a aucune raison de se répéter inlassablement. Nous pouvons changer notre vie grâce à nos choix. Et Caïn et moi avions choisi de nous aimer. En nous aimant, nous aurions pu créer une nouvelle vie et ainsi effacer le pêcher du passé. Si Dieu insiste pour que l'histoire se répète encore et encore, alors nous ne changerons jamais. Je me refuse à faire du surplace. C'est en faisant changer les choses qu'on évolue. Si Dieu refuse d'évoluer, alors il ne mérite pas d'être Dieu. Je n'ai pas peur de son couroux. Après ce qu'il m'a fait, je ne peux pas souffrir d'avantage. Ce que je vais faire ? Je vais te le dire. Je n'irais plus jamais au temple. Je n'irais plus jamais prier Dieu. Voilà ce que je vais faire. Je ne prierais plus que pour le salut de l'homme que j'aime. Je prierais pour l'âme de Caïn. Et plus pour Dieu. Mon choix est fait.

Après avoir dit cela, Abel défia Uriel des yeux d'oser encore lui faire la morale. Il le regarda avec colère mais aussi avec peine. Cet ange en qui il avait mis toute sa confiance l'abandonnait alors qu'il avait besoin de soutient. Alors lui aussi en payerait les conséquence. Il le regarda encore un moment avant de se détourner de lui et d'aller près de son bureau. Il attrapa le symbole de Dieu ainsi que son livre sacré et il les lança par la fenêtre. Il ne voulait plus entendre parler de Dieu, peu importe les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn Straüs
L'enfant maudit/ Marqué par Dieu
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : dans mon domaine...
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mar 22 Mai - 15:58

L'âme de Caïn avait faillit attérir au purgatoire, mais même la bas les démons ne le voulaient pas...Il dut alors prendre le chemin vers Hades, cité des morts...Mais avant cela, il voulait dire Adieu à quelqu'un à qui il tenait, et le seul d'ailleurs qui pourrait le voir vue son état phantasmagorique, et vue qu'ils étaient plus liés que quiconque sur ce monde bah c'était obligé...Même Uriel ne pourrait pas le voir..Hein par contre si, il aurait put le voir puisque c'était lui son assassin..

Au moins maintenant il n'avait aucun besoin d'ouvrir les portes...En tout cas il se retrouva bien vite chez Abel...Il savait qu'il n'avait plus trop le temps et que c'était sûrement la dernière fois qu'il pourrait voir quelqu'un avait d'être appeller par Hades...Il entra donc dans la chambre d'Abel...Il y vit Uriel...Comme toujours il était la lui...Pas capable de laisser Abel seul...

Sa énervait l'esprit de Caïn, mais il ne pouvait rien faire....Il savança alors lentement vers Abel...

"Abel mon amour...."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reincarnation.goodbb.net
Abel Himitsu
L'enfant aimé de Dieu
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mar 22 Mai - 16:09

Abel, fulminant de colère envers Dieu, venait de jeter le symbole de se dernier et son livre sacré par la fenêtre. Il en avait ras le bol que tout le monde lui dicte sa conduite. Tout le disait toujours savoir quoi faire de mieux pour lui. Mais personne ne semblait penser à lui. Que devait il faire ? Vivre dans cette cage d'or jusqu'à la fin de ses jours ? Et qu'est ce que cela apporterait ? Contraîrement à ses ancêtres, le jeune homme ne voulait pas être un simple pantin entre les mains de Dieu.

Alors qu'il allait à nouveau dire quelque chose afin d'expulser sa douleur, il entendit la voix de celui qu'il aimait. Il cru rêver, mais pourtant il se tourna dans la direction de la voix. C'est là qu'il fit Caïn. Ses yeux s'ouvrirent sous la surprise avant de finalement s'illuminer sous la joie. Il se rendait bien compte que c'était juste l'âme de son amour, mais au moins il pourrait lui dire adieu. Il se fichait pas mal que Uriel ne puisse le voir, au contraire, c'était une chance. Tant pis s'il le prenait pour fou.


- Caïn... mon amour... Je suis... si heureux et si triste en même temps. Heureux de te revoir, mais triste en sachant que c'est la dernière fois. Caïn, je t'aime et je t'aimerais toujours. Je prierais pour toi. Plus pour Dieu. Après ce qu'Il a fait, il ne mérite plus mon amour. C'est pourquoi, tout l'amour que j'ai pu lui porter, te seras désormais offert. Tu auras tout mon amour. Je prierais pour la paix de ton âme. Je ne prierais plus que pour toi mon amour. Mais je t'en prie... pardonne moi... Si seulement j'avais été là... j'aurais pu empêcher cela... Pardonne moi...

Abel c'était mi à pleurer. Oui, il se sentait coupable. Pas pour avoir bravé l'interdit, mais pour ne pas avoir su être là et empêcher le meurtre de celui qu'il aimait. C'est pourquoi il l'implorait de lui pardonner. Il savait que Caïn ne lui en voulait pas, mais il voulait l'entendre de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn Straüs
L'enfant maudit/ Marqué par Dieu
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : dans mon domaine...
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mar 22 Mai - 16:20

"ne t'inquiétes pas mon ange...je ne t'en veux pas...je pourrais jamais t'en vouloir...c'est moi qui t'es fait partir...je voulais avoir une dernière image de toi, celle de ton sourire, je savais que j'allais mourir, c'était inévitable...tout sa parceque je voulait m'unir à toi...et je savais que dieu allait me punir et m'envoyer quelqu'un pour me tuer...Mais bien sûr lui même ne pouvait pas le faire...Puisque malgré tout il tient à moi, mais toi tu es l'enfant aimé...Abel ne pleure pas mon amour..."

Lentement, l'âme de Caïn avança pour aller rejoindre Abel, il déposa un baiser sous ses yeux comme si il nettoyé ses larmes avec ses lévres phantasmagoriques...Puis il déposa un baiser sur les lévres de son frère originel...Abel pouvait sentir ses lévres, et ses caresses sans aucun probléme mais lui ne pourrait pas le toucher c'était sa le probléme...La main irréelle de Caïn vint caresser alors directement le bas ventre d'Abel...Le masturbant sur le tissus...Il n'avait pas de temps à perdre et voulait quand même faire du bien à Abel comme cadeau d'adieu...

"Abel si tu m'aimes encore...éloigne toi d'Uriel...sépare toi de lui...Je vais te donner à présent mon cadeau d'adieu...je vais te faire jouir avant de partir..."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reincarnation.goodbb.net
Abel Himitsu
L'enfant aimé de Dieu
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mar 22 Mai - 16:32

Quand Caïn lui assura qu'il ne lui en voulait pas, Abel redressa la tête et le regarda. Il comprit ses motivations. Il n'avait pas voulu que la dernière image qu'il ait de son frère soit celle de le voir pleurer sa mort. Son âme vint alors prêt du jeune homme et vint embrasser ses yeux, buvant ses larmes afin de chasser le tristesse de son visage. Abel était heureux de sentir les lèvres de son frère sur les siennes. Il leva les mains dans le but de caresser son corps, mais elles ne touchèrent jamais leur but. Elles passèrent au travers de l'âme. Pourtant, Caïn était venu dans le but de le faire jouir avant de partir. Le plus jeune sourit et se tourna vers Uriel. Pourtant, il sembla calmer sa colère vis à vis de lui, et se rendit compte qu'il ne voulait pas le blessé plus qu'il ne l'avait déjà fait. Il regarda Caïn, attristé, et alla s'asseoir sur son lit, la tête basse.

- Je ne peux pas... Pardonne moi Cain... Pardonne moi Uriel... Je...

Abel ne savait plus quoi faire. Il aimait Caïn, mais Uriel avait toujours été à ses côtés prêt à le protéger au péril de sa vie. Certes il s'était mis en colère contre lui, mais c'était parce qu'il était à cran. Il ne savait pas être rancunier. Il s'en voulait pour avoir été si méchant avec son ange gardien. Il l'avait même gifflé avec une telle force que même lui c'était fais mal. Toujours assis sur son lit, Abel ne releva pas les yeux mais se remis à parler.

- Caïn... je t'aime plus que tout, je te le jure... Mais Uriel à toujours était là pour moi... Il m'a toujours protégé... Je regrette déjà d'avoir été si méchant et dur avec lui... Je suis désolé... Je suis tellement désolé...

Abel s'en voulait beaucoup. Il aimait Caïn, mais ses remords pour Uriel l'empêchait de le jeter dehors comme ça. Il ne pouvait pas. Malgré le fait que c'était peut être la dernière fois qu'il puisse voir son amour, il ne pouvait se résoudre à être plus méchant encore avec son ange gardien. Il ne savait même pas s'il méritait son pardon. Pourtant, il s'en voulait vraiment. Il en voulait encore à Dieu, mais Uriel ne méritait pas sa colère.


Dernière édition par le Mer 23 Mai - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Himitsu
Ange gardien personnel d'Abel
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 29
Localisation : Près de Lui
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mer 23 Mai - 12:09

Uriel avait supporté la claque sans bouger. Elle l'avait profondément chamboulé, reniant à son jeune maître sa gentillesse habituelle. Ill ne pouvait que constater que sous le coup de la colère, Abel ne se maîtrisait plus. Et cela le peinait.
Il fut d'autant plus blessé qu'il l'engueula presque, déversant ses sentiments avec hargne et colère. Il refusait en bloc les arguments pourtant sage de celui dont il était la réincarnation. Il repoussait Dieu. Il se fourvoyait avec Caïn.
Son désaroi s'approfondit quand il l'entendit converser avec son frère qui était mort. Il cru que la folie le gagnait, que la tristesse et la douleur ne lui faisait oublier toute commune mesure et qu'il ne se laisse échouer, petit garçon pleurnichant et colérique tel qu'il se montrait actuellement.
Mais son ange s'offensa de ses idées. Tout être se devait d'être chamboulé avec la perte d'un être cher. Il fallait l'aider comme on pouvait à remonter la pente.

Se massant la machoire qui le lançait suite au coup qu'il avait reçu, il s'approcha doucement d'Abel.
Il le voyait se débattre entre son amour et la vie réelle, luttant dans un combat invisible et glauque qui pouvait à tout moment l'attirer dans la déprime et la solitude.

Il aurait voulu faire preuve de douceur et de gentillesse mais Uriel voulait qu'il soit plus autoritaire. Se mordant la lèvre et retenant ses larmes, il se planta donc en face d'Abel et continua à l'agresser verbalement.


- Il n'est plus Abel. Celui qui as enflammé ton coeur et détourné ton amour n'existe plus. Tu dois l'oublier.

Puis, refusant d'être aussi sec et cassant, il ajouta d'une voix plus douce, et bien que son ange le lui déconseille fortement.

- J'en suis désolé.

Il essuya la rebuffade d'Uriel sans mot dire puis reprit ses propos.

- Tu dois maintenant redresser la tête et lutter pour l'oublier et éviter que d'autres accidents ne soient engendrés par sa mort.

Il s'accroupit pour pouvoir le regarder dans les yeux. Il se doutait fort qu'il ne faisait que renforcer la haine que le jeune homme avait pour lui. Il se le devait. Si Abel devait le détester pour pouvoir survivre à son coup de coeur, alors il se fairait hair. Il était prêt.
Il fit cette proposition à Abel, de manière détourner.


- Alors ? Es-tu prêt à cela ? Ou préfère tu te cacher derrière des excuses pour te faire souffrir encore plus ?

Dans l'état qu'était Abel, il savait que cela reviendrais à le relancer dans les bras de Caïn. Pour le moment, le jeune garçon était trop faible et trops fragile psychologiquement pour résister à la tentation de la facilité.
Il saurait alors le ramener dans le droit chemin. Par la peau des fesses s'il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn Straüs
L'enfant maudit/ Marqué par Dieu
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : dans mon domaine...
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mer 23 Mai - 13:26

Caïn était entrain de présencier la scéne, il suivait alors Abel du regard, il le voyait bien qu'il était triste mais Caïn détestait les anges à présent et Uriel en était un, donc il ne pouvait pas cacher qu'il ressentait une haine profonde envers lui mais encore heureux son âme restait calme, l'air plaisible, bien que si il avait été présent en chair et en os il aurait écrasé Uriel si il l'avait put, surtout car il cassait leur dernier moment enssembles...

Au fond de lui il sentait, non plutôt il entendait la voix de Kaido, déformée pour devenir un cri distinct et inhumain...Il avait sentit ses bras le prendre malgrés que son âme n'était pas dans son corps il pouvait le sentir...Il l'avait entendu parler...Il allait le ramenner à la vie sûrement...? Alors il pourrait se venger d'uriel, et d'abel pour ce qu'il était entrain de lui faire en ce moment même, c'est à dire le délaissé pour bien s'entendre avec cette saleté d'ange....

"Abel tu me dégoutes...je suis venu exprés pour un dernier Adieu, te donner ce que tout les deux nous souhaitions et tu préféres me jetter pour rester avec cet ange...? je sais que je vais revenir...Et si c'est le cas mon amour ne t'appartiendra plus jamais...Il appartiendra à celui qui tient mon cadavre dans ses bras et qui ne m'a pas jetté pour rester avec un autre..."

Pour se venger de ce qu'Abel était entrain de faire, il pénétra de son âme toute entière dans le corps d'Abel et lui agrippa le coeur le serrant dans ses mains phantasmagoriques pour le faire souffrir un maximum...Il lui dit alors:

"tu sents sa pas vraie...? c'est ce que je ressents moi aussi...ton amour n'est que de la pourriture...c'est du faux amour...volage...dégradant...comme un jouet dont on se lasse quand il es brisé...ton amour es comme sa...tu me dégoûtes...*

Il sortit alors du corps d'abel aprés lui avoir dit ce qu'il avait sur le "coeur" et quitta l'endroit pour ne plus jamais revenir, en enfonçant ainsi la hache de guerre entre anges et démons....Et à présent juste à cause de cette gaffe, Abel ne reverrait plus jamais Caïn même si il ressucitait...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reincarnation.goodbb.net
Abel Himitsu
L'enfant aimé de Dieu
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mer 23 Mai - 13:32

Abel, qui souffrait déjà pour ce qu'il avait fait sous le coup de la colère, dut reconnaître que les paroles de Uriel n'étaient pas fausse. Caïn avait perdu la vie et son âme n'allait pas tarder à s'en aller. Il aurat voulu passer du temps avec lui, mais plus il fixerait son esprit sur lui et plus il souffrirait. Il devait l'oublier. Cette phrase n'était pas inconnue dans la tête du jeune homme. Il se l'était assez répétée. Mais il n'avait jamais su à la mettre en oeuvre. Mais maintenant que l'homme qu'il aimait été mort, il fallait mieux mettre de côté tout ses rêves de vie avec lui. Ils étaient impossibles maintenant.

- Caïn... pardonne moi...

Uriel avait raison, Abel n'avait pas le droit de continuer à se cacher. Il aimait Caïn et il l'avait montré. Il avait voulu prouvé à Dieu que son amour été possible et voilà ce qui était arrivé. S'il n'avait pas été à la rencontre de son frère, celui ci serait toujours vivant et aucune guerre ne serait en train de se préparer. Il avait commis la pire faute de sa vie. Et tout cela pour quoi ? Uniquement pour son propre bonheur. Il s'était montré tellement égoïste. Et à cause de lui, la paix était maintenant en péril.

- J'ai fait une erreur... C'est ma faute... Tout est ma faute... La mort de Caïn... la haine qui naît entre les anges et les démons... la guerre qui risque d'éclater... Tout cela est ma faute... J'ai été égoïste... Mon Dieu... pardonnez moi...

Abel avait enfin réalisé la grandeur de son erreur. Comment avait il pu faire cela ? Très simple, il était humain. Et même s'il était la réincarnation d'Abel, il restait un être humain. Et comme eux, il avait voulu penser à lui avant les autres. Mais maintenant, il devrait en payer les conséquences. Et il ne doutait pas que cette fois elles seraient très lourdes. Mais, comme les humains, il devait assumer ses actes.

- Caïn... Uriel... mon Dieu... pardonnez moi...

Mais quand Cain parla, Abel sut qu'il avait encore fait une erreur. Et celle sembla être la pire pour lui. Caïn allait revenir à la vie et il le savait. Et avec ce qu'avait fait son frère, il ne voulait plus lui offrir son amour. De nouvelle larmes coulèrent des yeux rouges du plus jeune et quand son frère partit, il se jeta à la fenêtre comme pour le retenir.

- Caïn ! Je t'en prie reviens ! Je t'aime Caïn... Ne m'abandonne pas... pas encore...

Ne pouvant retenir celui qu'il aimait, Abel s'écroula devant la fenêtre et se remit à pleurer. Il avait perdu Caïn deux fois en une seule journée. Son coeur était maintenant anéantis. Il sut qu'il ne pourrait plus jamais être heureux. Il resta à pleurer, ne pensant même plus à Dieu... Il avait tout perdu en seulement quelques paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn Straüs
L'enfant maudit/ Marqué par Dieu
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : dans mon domaine...
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mer 23 Mai - 13:43

Caïn resta quelques secondes de plus, le temps de voir son frère souffrir, le jeune Straüs enfin son âme était entrain de devenir plus impure que jamais et cela en était marrant à voir, ou désolant tout dépend...En tout cas de voir souffrir Abel le ravissait au plus haut point à présent...Pourquoi? parcequ'il avait préféré rester avec le sale ange qu'avec lui pendant sa dernière heure de visite sur ce monde....

"tu m'aimes? mon oeil oui...tu aimes cette merde d'ange prés de toi...tu es dégueulasse je me demande comment j'ai fait pour aimer une pourriture comme toi...tu peux crever je m'en fous...Et d'ailleurs tu devrais le faire...tu devrais te suicider...tu ne vaut rien et tu m'as perdu à jamais....même si je reviens je serais dans les bras d'un autre et je l'aimerais plus de ce que je n'ai jamais put en aimer un autre toi inclu....tu ne vaut plus rien à mes yeux, va te faire prendre par ton ange et grand bien cela te fasse!"

Et la oui...Il quitta la chambre...La demeure, et le monde pour repartir à Hades, la cité des morts, la ou il devrait attendre jusqu'a ce que Kaido se décide à le ramenner en vie...Et il espérait que cela serait pas long...Car il voulait tuer Uriel de ses propres mains.

(dernier post pour moi ici *fait la gueule*)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reincarnation.goodbb.net
Uriel Himitsu
Ange gardien personnel d'Abel
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 29
Localisation : Près de Lui
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Ven 25 Mai - 3:37

Uriel se désespérait du comportement de son jeune maître. Celui-ci semblait frapper d'hallucination et parlait avec Caïn comme si son frère maudit était dans la salle. Il était frappé par la folie qui semblait atteindre Abel durant son chagrin. Il comprenait que le jeune homme soit bouleversé et apte à des moments d'abattement et de colère mais ces folies l'énervait. Fallait-il donc qu'il en soit fou pour essayer encore de converser Caïn ?
Il s'apprétait à le redresser et à le houspiller un peu plus quand ses sens, accrut par son ange, lui apprirent qu'ils nétaient pas seuls. Etonnés par cette sensation, il chercha dans la pièce une tierce personne qu'il n'aurait pas vu mais ils étaient bien seuls tous les deux. Soudain, l'air sembla se troubler devant Abel. Plissant les yeux, il distingua une vague forme ectoplasmique qui flottait là. Et bien qu'elle ressembla trait pour trai à Abel, Uriel comprit aussitôt que c'était son frère. Son frère qui le hantait encore même après sa mort.


"Même si je reviens, je serais dans les bras d'un autre. Et je l'aimerais plus que ce que je n'ai jamais pu aimer, toi inclus ! Tu ne vaut plus rien à mes yeux. Va te faire prendre par ton ange et grand bien cela te fasse."

Uriel fut choqué par ces paroles. Comment pouvait-on être aussi égoiste ? Et aussi sadique ? Et aussi grossier ? Il n'avait jamais rencontré Caïn mais pour ses mots blessants, il sut qu'il n'aurait jamais pu l'aimer. C'était un enfant, qui n'aimait visiblement que le sexe. S'il était la véritable réincarnation de Caïn, il n'était pas étonnant que Dieu l'ait maudit.

Puis l'apparition se dissipa peu à peu. Mais avant qu'elle n'ai tout à fait disparu, Uriel leva un poing agressif à son intention. Sa voix fut sèche et dure quand il parla.


- C'est cela ! Disparais ! Provocateur et menteur ! Et ne réaparrait pas !

Il sentait un feu d'enfer lui dévorer les veines. Un sentiment qui lui était inconnu se dévelloppait avec fougue et hargne en lui. Il se sentait prêt à tuer Caïn. Prêt à l'étrangler lui même s'il revenait hanter son amour. Pour la première fois, il ressentit une haine pure. Et toute son aversion se dressait contre l'enfant maudit. Il aurait voulu le tuer à l'instant pour assouvir son désir de lui faire mal. Il aurait aimé le frapper et le fouler. Lui cracher dessus et le tourmenter de mots séditieux et cruels. L'avoir sous la main.

Mais de son ange monta un apaisement inextinguible.


*La haine n'est pas bonne conseillère. Apaise ton âme Uriel et regarde la vérité avec la compréhension du monde.*

Son animosité fut soufflé. Il se sentit vidé de tout et resta là, les bras ballants, essayant de récupérer. Il avait l'impression qu'on lui avait arraché une partie de lui même. Il tata ses membres, comme s'il cherchait un bras ou une jambe qui aurait été coupé. Son visage était défait, hagard. Ses cheveux, doré habituellement, étaient jaune paille et tombaient en boucle négligé devant ses yeux. Il semblait rétréci dans ses vêtements.

*Tu as gouté à la haine Uriel, et ton âme ne sera plus jamais aussi pure qu'avant. Méfie toi de la colère et du voile qu'elle jette sur la conscience. Maintenant, reprends toi et occupe toi de l'enfant. Il a besoin de toi.*

Uriel ouvrit la bouche plusieurs fois, essayant de dire quelque chose ou de reprendre son souffle. Puis il se redressa mais il paraissait définitivement diminué. Avançant d'un pas vers son jeune maître, il ne put commander ses muscles et se laissa tomber. Assis dans la chambre, en face d'Abel qui semblait aussi abattu que lui, il parvint à parler. Sa voix, auparavant douce et joyeuse n'était qu'un grincement. Pourtant, un pale sourire luisait sur ses lèvres.

- Ca va Abel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Himitsu
L'enfant aimé de Dieu
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Ven 25 Mai - 5:33

Abel se tenait maintenant à genoux devant la fenêtre ouverte. Il était complètement abattu. Caïn l'avait abandonné. Il commençait maintenant à comprendre pourquoi Dieu voulait le protéger. L'amour est merveilleux mais malheureusement éphémère. Il venait de perdre son amour. Il avait l'impression que son frère lui avait arraché le coeur pour le piétiner. Cela faisait si mal. Il souffrait tellement qu'il n'entendit pas Uriel crier après Caïn.

Abel ne sut pas combien de temps il pleura. Mais il pleura tellement que ses yeux déjà rouges le devinrent encore plus et se firent douloureux. Ses joues étaient strillées de larmes et sa respiration était très rapide. Il avait même du mal à respirer, comme si un étaux lui comprimait la cage thoraxique. Mais il ne pouvait plus s'empêcher de pleurer. Comment Caïn avait il pu être si cruel ? Etait ce du à sa mort ? Peut être.

Par delà ses larmes, Abel entendit les paroles d'Uriel. C'était une question idiote, mais il s'en fichait. Et d'ailleurs, dès qu'il parla, le jeune homme se tourna vers lui et sauta dans ses bras pour cacher son visage contre son torse. Il avait besoin de se sentir aimé par quelqu'un. Afin de ne pas se sentir mourir. Il voulait un espoir, même maître, de continuer à vivre.

Doucement, Abel se calme. Quand ses larmes se furent taries, il redressa la tête pour regarder Uriel. Son ange gardien, ce jeune homme toujours à ses côtés, son ami le plus précieux. Il voyait encore sa main venir frapper sa joue. Il la porte justement à la marque rouge qui s'y trouvait encore et la caressa doucement, comme pour demander pardon. Puis, sans vraiment savoir pourquoi, il vint poser ses lèvres sur les siennes. Un baiser doux et innocent. Il s'écarta, le regarda triste et se redressa pour s'allonger sur son lit.


- Pardonne moi Uriel, je n'aurais pas du faire cela.

Abel parlait non seulement du baiser, mais aussi de tout ce qu'il avait fait. La giffle, son amour pour Caïn, sa fugue pour le retrouver, son rejet de Dieu. Il parlait de tout cela. Il s'en voulait énormément. Mais il le pleura plus. Il avait vidé sa réserve de larmes. Il n'avait plus rien à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Himitsu
Ange gardien personnel d'Abel
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 29
Localisation : Près de Lui
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Lun 28 Mai - 11:52

Uriel acceuillit son jeune maître dans ses bras avec soulagement. Il était soulagé de pouvoir le réconforter, soulager de pouvoir faire autre chose. En fait, pendant un moment, il avait complètement oublié la peine du jeune homme au profit de sa haine. Et il le regrettait déjà amèrement. Lui même était effrayé par la perte de contrôle qu'il avait subi et les idées qu'il avait eu.
Alors à présent, il se raccrochait à Abel comme à une bouée de secours pour se sortir des miasmes de son animosité. Il le laissait sangloter contre lui, s'attachant au désespoir du jeune homme. Il le laissait sangloter tout contre lui. Et quand il se fut calmer et qu'il se releva, Uriel eut l'impression qu'il avait calmer de ses larmes les feux de sa fureur. Il regarda son doux visage près du sien, apprécia sa caresse sur sa joue et, quand il eut la folie de l'embrasser, lui rendit son baiser.

Il se rendit compte de l'inconscience de leur acte quand Abel s'excusa. Ce ne fut qu'à ce moment qu'il ouvrit enfin les yeux. Lui si lucide il y a peu, avait été aveuglé par l'apparition de Caïn et le fiel qui l'avait alors envahie. L'excuse d'Abel lui avait fait l'effet d'une claque. Il reprit conscience et chercha instinctivement son ange. Il était toujours là mais discret et effacé.


*Pourquoi ? Pourquoi vous effacer de la sorte ?*

*Je ne veux plus t'influencer. A toi de choisir comment te comporter.*

*Ne pouvez vous m'expliquer pourquoi ?*

*Non.*

Uriel fut peiné de cette négation posée. Il sourit misérablement. Il l'avait bien cherché.

Ses yeux tristes regardèrent son jeune maître, allongé sur le lit. Il se souvenait de l'abattement que celui-ci possédait. Se morigénant de l'avoir ignorer, il se reprit en charge. Et décida de faire pareil avec Abel.
Se relevant et reprenant de sa prestance, il s'avança vers l'enfant aimé de Dieu. Il n'avait certes regagné toute sa confiance en lui mais il se faisait fort de ne pas le montrer. Et d'aider cet élu.

Le regardant de haut, il toussota pour s'éclaircir la voix.


- Hum. Certes non. Mais je ne t'ai pas encouragé à faire autre chose. Passons. Je pense qu'il ne faut pas se laisser abattre. On peut souffrir, oui. De tous les pores de sa peaux. A en crier. A en hurler. Ca, j'imagine. Mais il ne faut pas pour autant baisser les bras et renoncer.

Sans le support de son ange, il ne savait précisément que dire et utilisait son coeur pour trouver ses mots. Il ne se sentait plus de sourire avec joie, aussi, sourit-il d'un air amer. C'était ce qu'il resssentait en cet instant et il ne voulait pas paraître mentir.

- Est-ce que tu te sens prêt à remonter la pente que tu viens de dévaler. Avec mon aide.

Il lui tendit une main, sans se départir de son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Himitsu
L'enfant aimé de Dieu
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Lun 28 Mai - 12:17

C'était sans vraiment réfléchir que Abel avait embrassé son ange gardien. Mais il fut surpris que celui ci lui réponde. Pourtant, il ne put s'empêcher de l'apprécier. Mais au bout d'un moment, le jeune homme se sépara de lui et s'excusa pour tout ce qu'il avait fait. Pas seulement pour le baiser, mais aussi pour ses actions. Il n'aurait jamais du aller contre Dieu. Il aurait du savoir que le Seigneur faisait toujours tout en prenant les meilleures décisions. Pourquoi avait il tant voulu aller contre ses ordres ? Peut être par amour. Ne dit on pas que l'amour est aveugle après tout ?

Après s'être séparé de son ange, Abel retourna s'allonger sur son lit et se reposa. Il se sentait complètement vidé de toute énergie. Il n'avait envie que d'une seule chose. Dormir et ne plus se réveiller. Pourtant, il savait que sa vie devait continuer. Il n'avait pas le droit de baisser les bras. Après tout, il devait maintenant se faire pardonner pour toutes ses erreurs. Il avait déjà eut du mal de recevoir le pardon de Dieu la première fois. Mais est ce que cette fois il parviendrait à gagner l'absolution ? Il l'espérait. Il ne voulait pas perdre ce qu'il lui restait.

Abel sortit de sa torpeur en entendant les paroles de son ange. Il se tourna donc vers lui et le regarda tout en l'écoutant attentivement. Comment Uriel faisait il pour le comprendre à ce point ? A chaque fois qu'il se sentait mal ou qu'il était triste, son ange gardien savait trouver les mots pour le remettre sur le droit chemin et lui faire retrouver l'espoir ou l'envie de rire. Ici, il donnait au jeune homme une raison de se relever et de reprendre le chemin de Dieu. Il lui sourit alors et attrapa sa main.


- Merci Uriel. Je ne sais pas comment tu fais, mais tu trouves toujours mots justes. Je ne sais pas si Dieu pourra me pardonner ma conduite d'aujourd'hui. Je regrette énormément tout ce que j'ai fais. Comment j'ai pu rejeter Dieu comme ça ? Comment pourrais je jamais me faire pardonner ? Après tout ce que j'ai fait. Uriel... si Dieu me rejete... est ce que tu resteras avec moi ? Je ne pourrais pas supporter de me retrouver seul. Promets moi de rester avec moi. S'il te plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel Himitsu
Ange gardien personnel d'Abel
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 29
Localisation : Près de Lui
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mar 29 Mai - 7:02

Uriel fut heureux de voir son amour se relever. L'écouter. Et lui sourire. Il sentit sa main chaude et vivante, humide des larmes qu'il avait pleuré se caler dans la sienne. Son sourire, d'amer, devint plus chaleureux.
Son maître avait décidé de ne pas se laisser abattre. Du moment qu'il se tiendrait à ses côtés. Or jamais il se résolverait à l'abandonner. Plutôt mourir.


- Toujours. Je serais à tes côtés. Tu pourras compter sur moi. Et ne désespéres du Seigneur. Son Amour est immense. Il sait pardonner ceux qui s'égarent tant qu'ils veulent vraiment revenir sur la voie.

Il raffermit sa prise sur la main du jeune homme et l'aida à se relever. Ils se tenaient maintenant face à face. Uriel dominait le jeune homme d'une demi tête. et devait baisser les yeux pour le regarder mais il ne s'imposait pas.
Il se sentait prêt à affronter l'avenir. Si son maître était prêt à le faire. Et il savait que ce ne serait pas simple. La maison Straus leur en voudrait à mort. A force d'y réfélchir, il ne pouvait que se résigner à ce qu'une guerre éclate. Vu l'aggressivité des démons, ils ne se priveraient pas d'aggresser les anges et la situation dégénèrerait rapidement. Une bataille qu'il serait difficile de gérer car ils étaient moins nombreux aux dernières informations.
Le pire qu'il pourrait leur arriver serait une nouvelle réincarnation de Caïn. La guerre s'en trouverait sans doute accrue car il mènerait ses fidèles à l'assaut sans relache. Alors que sans lui, on pouvait espérer que les démons se lassent et les laissent.
Un avenir chaotique qui risquerait de devenir réellement critique pour eux. Le pire étant bien sûr la mort d'Abel. Mais si cela arrivait, il ne se sentirais plus concerner. Il se suiciderait aussitôt. Après avoir venger son amour. Le pire c'est que des démons réagiraient peut être de même. Sa seule consolation c'était que tout le monde ignorait qui était vraiment le meurtrier de Caïn. Excepté Abel. Peut être devrait-il l'interroger à ce sujet.
Il le ferait plus tard. pour l'instant, il s'agissait de mettre son maître sur la bonne voie. Il accentua son sourire, qu'il voulu un brin ironique et parla d'une voix un peu moqueuse.


- Tu sais que l'avenir que tu nous as ouvert et que l'on va fouler sera ... tumultueux. Tu te sens prêt à souffrir ?

Il voulait détendre l'atmosphère. Ils avaient tout deux beaucoup souffert. Ce n'était pas la peine de rester ténébreux avec les évènements sombres qui arrivaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Himitsu
L'enfant aimé de Dieu
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Deuil   Mar 29 Mai - 9:08

Le sourire d'Abel se remplit encore plus de joie et ses yeux de résolution. Il savait que Uriel ne le quitterait jamais. Il avait donc la chance d'avoir toujours quelqu'un à ses côtés. Il savait maintenant qu'il avait une chance de pouvoir remonter la pente et retrouver son chemin vers Dieu. Il espérait juste que celui ci saurait lui pardonner. Le jeune homme se releva alors avec l'aide de son ange et le regarda dans les yeux. Il était plus petit que lui, il devait donc lever les yeux pour le voir. Mais cela n'avait aucune importance. Sa seule présence lui faisait du bien.

Uriel essayait de rassurer Abel en lui disant que Dieu possédait un amour immense et qu'il savait pardonner à ceux savent revenir sur le bon chemin. Le jeune voulait le croire, mais après toutes ses erreurs, il se doutait que le Seigneur ne le lui pardonnerait pas facilement. Pourtant, il faisait confianceà son ange gardien. Alors il voulait essayer. En plus, maintenant qu'il y pensait, il devait absolument récupérer ce qu'il avait jeter par la fenêtre. C'était sur un accès de colère qu'il l'avait fait, mais il devait les retrouver. Cela serait peut être un pas vers le pardon.


- Uriel... je dois absolument retrouver mon livre et ma croix. Je n'arrive pas à croire que je les ai jeter par la fenêtre. Il faut que tu m'aides à les retrouver. Je peux te faire confiance... n'est ce pas ?

Abel connaissait déjà sa réponse. Uriel était toujours à ses côtés. Il ne pouvait donc pas lui refuser cela. Mais le jeune homme ne pouvait s'empêcher de lui poser la question. C'était cela la politesse après tout. Il sourit à son ange. Il savait qu'il pouvait avoir confiance en lui. Il sembla hésiter un moment avant de se lover contre son ange. Il profita un moment de cette douce chaleur si accueillante puis se détacha de lui. Il le tira vers la porte.

- Je suis prêt, mais je dois d'abord récupérer mon livre et ma croix. Vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deuil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deuil
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE FORUM EST EN DEUIL - SYL est DÉCÉDÉE le 05.12.2010
» Vivre le deuil au jour le jour
» faire le deuil après le deuil sous forme de poeme
» sortir du deuil
» le "travail" de deuil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réincarnation :: Domaine des Himitsu :: Les Chambres :: Chambre d'Abel-
Sauter vers: